Qui sommes nous ?


Le Foyer...

Service résidentiel pour jeunes (S.R.J.), Maison d’accueil et hébergement (MAH)

Enfants et adolescents ont besoin d’un milieu propice  pour pouvoir progresser. Si en raison du handicap, le milieu familial ne peut plus assurer cet encadrement, les SRJ (Services Résidentiels pour Jeunes) offrent aux jeunes porteurs d’un handicap de 3 à 18 ans un accueil permanent de jour comme de nuit dans un environnement adapté.

Suivi médical, soins infirmiers, rééducation fonctionnelle, activités éducatives, créatives et récréatives, thérapie psychologique, activités visant l’autonomie, tout est prévu pour favoriser l’épanouissement du jeune et soutenir son autonomie. Notre travail vise à développer chez l’enfant des possibilités d’expression. Nous assurons également le suivi scolaire au retour de l’école. En fonction de nos possibilités financières diverses activités sont organisées : activités sportives (piscine, vélo, etc.), des ateliers pédagogiques et éducatifs, promenades, visites culturelles, découvertes nature,...

 

Les équipes de SRJ sont constituées d’éducateurs, d’assistants sociaux, de psychologues, de médecins, de personnel administratif. Les SRJ sont également un lieu d’écoute et de soutien pour les familles.

 

Dans la mesure du possible, il s’agit d’une phase transitoire qui permet de relancer le développement de l’enfant en mobilisant ses compétences et celles de ses parents. Le «Foyer » permet au résident d'acquérir un mieux-être afin de pouvoir créer par la suite de nouveaux modes de communication avec sa famille, son entourage ou avec la société. La finalité du service vise donc avant tout à "l'intégration du jeune au sein de la société et/ou la réinsertion en famille".

Accueil

Nous accueillons des enfants jusque 12 ans en choisissant de grandir avec eux jusque leur majorité. L’enfant doit être reconnu par un service de santé mentale comme appartenant à la catégorie 140. La famille doit être ouverte à un travail de collaboration avec le «Foyer» au bénéfice de l’enfant.

 

Les demandes d’admission sont adressées à l’assistante sociale
(Tél 04/2521286).

 

Sur base de la demande, l’assistante sociale organise  un premier entretien auquel participe également  le pédopsychiatre et la direction. Plusieurs entretiens ultérieurs permettent d’identifier les difficultés que rencontre  l’enfant et la motivation de la famille. Une étroite collaboration entre la famille et le Foyer est indispensable.

 

Sur base des entretiens et la disponibilité de place, le Foyer informe la famille de la possibilité ou non de l’accueil de l' enfant.

 

 


Historique

 

Le « Foyer des orphelins » fut fondé le 24 octobre 1917 . Il avait pour mission d’héberger les orphelins de la guerre 1914-1918. Le Foyer des Orphelins de Liège était une ramification de la société coopérative « Le Foyer des Orphelins de la Guerre » siégeant à Bruxelles.

 

En 1930, le Foyer est reconnu comme ASBL et jusqu’en 1974, il accueille des enfants placés par le Ministère de la Justice.

En 1974,  le Foyer est habilité à héberger  un maximum de 60 internes, garçons ou filles, âgés de 3 à 21 ans, nécessitant une éducation appropriée.  D’autres bâtiments de la rue de Joie sont loués pour répondre aux attentes

 

Pour améliorer la qualité de vie, les dortoirs sont transformés en chambres de 1,2,3 et 4 lits ; l’agrément qui avait déjà été modifié, passe de 29 à 21 enfants/adolescents âgés de 3 à 18 ans : l’abaissement de l’âge de la majorité en est une des causes.

 

Depuis 1995, le Foyer fait partie de l’Agence Wallonne pour l’Intégration des Personnes Handicapées (AWIPH).  Et nous accueillons des enfants qui souffrent de trouble du comportement et d’affection.

 

Aujourd’hui le foyer est  intégré à l’AVIQ ( Agence pour une Vie de Qualité)

 

Notre institution se veut apolitique, les 4 partis traditionnels étant représentés au conseil d’administration.

 Dans la pratique, le Foyer des Orphelins accueille 22 enfants et adolescents âgés de 3 à 18 ans qui sont hébergés 365 jours par an et suivi 24h/24, au niveau administratif, médical, paramédical, psychologique, éducatif, familial, et social. Notre objectif reste, dans la mesure du possible la réintégration familiale.

 

Demain, le bâtiment principal devra être aménager afin de s’adapter aux conditions de vie de notre société.